Sorties hebdomadaires

2 juil. 2019 à21:05

En route pour le Madres



Dès samedi matin nous avons rejoint notre camp de base à Roquefort-de-Sault, pour pouvoir démarrer très tôt la randonnée qui nous amènerait sur le toit de l’Aude.

.

.

L’accueil amical d’Eliane et Thierry, la fraîcheur de ces vieux murs de pierres après cette semaine de canicule, le bonheur de retrouver ses camarades de marche, tout s’annonçait sous le meilleur jour pour cette escapade dans le Pays-de-Sault.

Les bagages posés, pour les uns chez nos "Zouzoux" (écrit avec beaucoup de sympathie), pour les autres dans des gîtes communaux de bonne facture, nous voici à pique-niquer à l’ombre fraîche, près d’un ruisseau.

07-Roquefort-de-Sault_pique-nique

Puis sous la conduite attentive de nos hôtes, nous retournons à leur logis où Eliane nous fait partager sa passion pour le village qui les accueille pendant les plus belles journées, avant d’aller marcher dans la vallée du Roquefort, ruisseau qui traverse la commune.

Après un dîner copieux au restaurant, servi par un jeune couple sympathique nous avons rejoins nos chambres pour un court sommeil.

5 heures, tout le mode debout, 6 heures départ pour le col de Jau, 6h30 la petite troupe démarre pour rejoindre dans un premier temps le refuge de Caillau.

44-Roquefort-de-Sault_caillau

Nous y sommes alors que nos camarades restés à Roquefort sont en train de prendre leur petit-déjeuner avant d’accomplir la rando que leur a concocté Eliane, à la découverte des paysages si particuliers du Pays-de-Sault.

Pour nous la randonnée emprunte le chemin forestier qui serpente sur les premières pentes, puis s’engage sur la gauche sous l’épaisse frondaison. Le sentier suit la Castellane que l’on franchit par des gués à trois reprises, la végétation est dense et les rhododendrons en fleur.

35-Roquefort-de-Sault_madres

La pente est rude et dès la forêt dépassée, la morsure du soleil se fait sentir et accompagnera la petite troupe jusqu’au sommet. Nous atteignons enfin le refuge de la Balmeta qui signale le passage au dessus des 2000 mètres. Après un effort supplémentaire nous voici devant le dernier tronçon de la montée, avec devant nous le Pic del Bernat Salvatge (2423m), le Madres dont on ne voit pas le sommet (2469 m) et le roc Negre (2459 m).

41-Roquefort-de-Sault_madres

Le parcours est diffus, de nombreuses traces de randonneurs et d’animaux s’entrecroisent, mais la direction est claire, il faut aller tout droit jusqu’à contourner le Salt del Burro, pic rocheux érigé sur notre gauche, pour entreprendre la dernière difficulté et découvrir le panorama à 360°.

La descente par le même chemin est laborieuse, le sentier parsemé de roches et de racines demande une vigilance de tous les instants, alors qu'en même temps les prévisions météorologiques annoncent l’orage pour 16 heures.

C’est seulement 5 minutes après les 16 heures annoncées que, précédée par un coup de tonnerre, la pluie c’est mise à tomber rinçant tout son monde et l’accompagnant jusqu’au col de Jau, et les autos qui les attendaient.

Une sortie qui n’en doutons pas restera dans les anales des lézig’zagueurs, une randonnée magnifique rendue possible par Eliane et Thierry qui n’ont pas ménagé leur peine pour que chacun puisse participer dans les meilleures conditions. Merci !

 

gB

 

Les articles  Page  1 sur 2  > >>  [catalogue]